ENSEMBLE, DEVENONS ZERO-DÉCHET!

POURQUOI FAUT-IL S'INQUIÉTER DES DÉCHETS ?

La plupart des déchets (plastique, piles, électronique, peintures, etc.) contiennent des substances toxiques. C'est pourquoi l'élimination non sécuritaire des déchets laisse les polluants pénétrer dans les sols et s'écouler dans les eaux souterraines - l'eau même que nous buvons directement de nos puits. Depuis les années 50, plus de 8 milliards de tonnes de plastique ont été produites dans le monde, dont seulement 9% ont été recyclées.

Ces plastiques d'origine terrestre sont dispersés par le vent et traversent les rivières, aboutissant généralement dans les océans où ils peuvent former des îlots d'ordures géants. Dans l'ensemble, les déchets (et le plastique en particulier) déciment la faune terrestre et marine. Ils peuvent même finir dans nos assiettes grâce à la viande et au poisson que nous mangeons.

CETTE SITUATION EST DÉJÀ DRAMATIQUE EN SOI, MAIS CE N'EST EN RÉALITÉ QUE LA PARTIE ÉMERGÉE DE L'ICEBERG. EN GÉNÉRAL, ON NE S'INQUIÈTE DES DÉCHETS QUE LORSQU'ON LES VOIT DÉVERSÉS DANS LA NATURE, ALORS QUE LA PLUPART D'ENTRE EUX - ET LE PLASTIQUE EN PARTICULIER - ONT UN TERRIBLE IMPACT SUR L'ENVIRONNEMENT ET NOMBRE D'HUMAINS DURANT LEUR CYCLE DE VIE TOUT ENTIER.

Si vous voulez comprendre les véritables enjeux liés au plastique, jetez un œil à cette petite vidéo.

Fleche.png

"The Story of Plastic", de The Story of Stuff Project (www.storyofstuff.org)

En fait, pour vraiment comprendre toute l'étendue du problème, vous devriez aussi regarder cette vidéo très intéressante.

Fleche.png

"The Story of Stuff", de The Story of Stuff Project (www.storyofstuff.org)

AFIN DE VRAIMENT S'ATTAQUER AU PLASTIQUE ET À L'ENSEMBLE DES DÉCHETS, IL EST ESSENTIEL DE PRENDRE DU RECUL ET D'ADOPTER UN REGARD SYSTÉMIQUE. EN BREF, LA SURCONSOMMATION LIÉE À NOTRE MODE DE VIE ACTUEL N'EST TOUT SIMPLEMENT PAS SOUTENABLE : DU FAIT NOTAMMENT DE L'EMPLOI D'OBJETS À USAGE UNIQUE, NOUS PRODUISONS BEAUCOUP TROP D'ORDURES EN TOUS GENRES, SI BIEN QU'IL EST TOTALEMENT IMPOSSIBLE DE GÉRER CORRECTEMENT NOS DÉCHETS.

QU'EN EST-IL DU RECYCLAGE ?

À BIEN DES ÉGARDS, LE RECYCLAGE EST UNE TRÈS BONNE PRATIQUE. THÉORIQUEMENT, LES PROCÉDÉS DE RECYCLAGE PEUVENT NOUS AIDER À TRANSFORMER CERTAINS DE NOS DÉCHETS EN NOUVEAUX OBJETS UTILES À NOS VIES. EN VOICI QUELQUES EXEMPLES:

Le plastique recyclé peut être utilisé pour fabriquer de nouvelles bouteilles, des emballages, des vêtements ou bien d'autres objets. Par exemple, il suffit de 27 bouteilles PET pour produire une polaire. Le recyclage de 1 000 kg de plastique permet d'économiser 700 kg de pétrole.

http---totalrecover.ro-wp-content-upload

1 tonne

17 arbres 

https---i.pinimg.com-originals-d6-93-22-
http---www.letri.com-wp-content-uploads-

x27   =

http---www.polaire-publicitaire-pro.com-

Le métal peut être recyclé indéfiniment pour produire toutes sortes d'objets métalliques. 190 000 canettes d'aluminium sont nécessaires pour construire une voiture, mais à peine 670 permettent de produire un VTT.

Le papier et le carton sont facilement recyclés en nouveau papier, papier hygiénique, boîtes à œufs, etc. Avec 1 000 kg de déchets de papier, nous pouvons produire 900 kg de papier recyclé, ce qui nécessiterait autrement environ 17 arbres.

x670  =

http---www.decathlon.fr-media-836-836686

Les déchets textiles peuvent être recyclés pour fabriquer de nouveaux vêtements. Ici, en Mongolie, nous pourrions assez facilement transformer des vêtements usagers en couvertures d'hiver utiles pour les bébés animaux.

Le verre est généralement utilisé pour produire de nouveaux récipients (bouteilles, pots, etc.) mais il peut également avoir d'autres applications utiles, notamment dans la construction. Dans les maisons Earthship, les bouteilles en verre peuvent être utilisées comme briques.

Les déchets organiques comme les épluchures de légumes, les feuilles de thé ou les coquilles d'œufs peuvent être compostés pour en faire un excellent engrais naturel dont les agriculteurs ont besoin.

Déchets électroniques, débris de bois, pneus de voiture... Dans une certaine mesure, presque tous les types de déchets peuvent théoriquement être recyclés d'une manière ou d'une autre. Même nos cendres de poêle à bois peuvent être très utiles, notamment comme amendement agricole.

ALORS, QUEL EST LE PROBLÈME ?

LE PROBLÈME EST QUE LE RECYCLAGE N'EST PAS UNE SOLUTION MAGIQUE. MALGRÉ SA PERCEPTION EXTRÊMEMENT POSITIVE ET LE FAIT QU'IL PEUT EFFECTIVEMENT ÊTRE TRÈS UTILE DANS CERTAINS CAS, IL N'EST PAS EXEMPT DE NOMBREUSES LIMITES ET DE SÉRIEUX PROBLÈMES INSOLUBLES - DONT NOTAMMENT :

  • De nombreux types de plastiques utilisés par les industriels ne sont en fait pas recyclables du tout ;

  • Les designs de nombreux produits et emballages rendent souvent, en pratique, le recyclage impossible ;

  • De nombreux additifs et impuretés à l'intérieur des matériaux réduisent considérablement leur recyclabilité réelle ;

  • Le recyclage dégrade également la plupart des matériaux, en particulier les plastiques : de la matière est perdue au cours du processus et les objets sont généralement « décyclés » en produits de qualité inférieure (le plus souvent, les plastiques ne sont recyclés qu'une seule fois avant de devenir des déchets ultimes non recyclables, qui sont alors jetés ou incinérés);

  • Le recyclage nécessite un niveau de tri très précis, ce qui exige des technologies coûteuses et/ou l’exploitation d'une main-d’œuvre pauvre et précaire ;

  • Le recyclage a ses propres impacts sur l'environnement, notamment en termes de consommation d'eau et d'énergie, ainsi que de production d'eaux usées et d'émissions de CO2;

  • La possibilité théorique du recyclage a tendance à accroitre la surconsommation au lieu d'inciter les gens à réduire leur production de déchets.

CES LIMITES FONDAMENTALES FONT DU 100% RECYCLAGE INFINI UN MYTHE TOTAL ET EXPLIQUENT QUE SEULE UNE PETITE FRACTION DES DÉCHETS EST VÉRITABLEMENT RECYCLÉE : DANS LE MONDE, 32% DES EMBALLAGES EN PLASTIQUE FINISSENT JETÉS DANS L'ENVIRONNEMENT, 40% SONT ENFOUIS DANS UNE DÉCHARGE, 14% SONT INCINÉRÉS,  12% SONT "DÉCYCLÉS"… ET SEULEMENT 2% SONT EFFECTIVEMENT RECYCLÉS (EN DES PRODUITS AUSSI UTILES QU'AVANT RECYCLAGE - MAIS LÀ ENCORE, SOUVENT POUR UN SEUL CYCLE).

Capture d’écran 2021-05-10 à 13.28.40.pn

Infographie issue de "The Story of Plastic"

Le mythe du recyclage infini nous fait également penser qu'en fin de compte, nous n'aurons plus besoin d'extraire des ressources naturelles. Mais c'est aussi totalement faux, surtout si l'idéalisation du recyclage nous empêche de réduire notre consommation.

Bien que le recyclage progresse doucement, l'extraction des ressources naturelles augmente beaucoup plus rapidement et la production de plastique connaît actuellement une croissance à deux chiffres. Entre 2005 et 2015, la production annuelle mondiale de plastique a augmenté de 45% : comment le recyclage pourrait-il suivre ce rythme ?

Si la démarche de recyclage n'est pas liée à une baisse drastique de la production de plastique (en lien avec un changement significatif de nos pratiques de consommation), le recyclage est voué à rester un processus négligeable totalement incapable de gérer les déchets que nous produisons.

ALORS, QUE FAUT-IL FAIRE ?

Cela signifie-t-il que nous ne devrions pas trier et recycler nos déchets ? Bien sûr que non : il faut absolument trier et recycler ! Mais il y a des choses encore plus importantes à considérer en premier lieu. Notre devise ne devrait pas être de « faire de nos déchets des ressources » mais de « ne pas faire de nos ressources des déchets » !

L'ACTION LA PLUS ESSENTIELLE À ENTREPRENDRE EST DONC DE RÉDUIRE NOTRE PRODUCTION DE DÉCHETS. AVANT TOUTE AUTRE CHOSE, NOUS DEVONS BANNIR TOUS LES TYPES DE PRODUITS JETABLES (C'EST-À-DIRE À LA FOIS LES OBJETS À USAGE UNIQUE ET LES PRODUITS À FAIBLE DURÉE DE VIE). PAR CONSÉQUENT, IL EST URGENT DE FORCER LES INDUSTRIES À CHANGER LEURS PRATIQUES ET À RESPECTER ENFIN LEURS OBLIGATIONS DE « RESPONSABILITÉ SOCIALE ».

Savez-vous que les foyers produisent en réalité moins de 10% de tous les déchets, tandis que les industries produisent la plupart du reste ? En d'autres termes : pour un sac de déchets que vous produisez chez vous, au moins 70 sacs supplémentaires ont été préalablement produits par les entreprises auprès desquelles vous avez acheté vos produits. Même si les familles triaient parfaitement leurs déchets, nous aurions encore un gros problème ! Les industries doivent donc améliorer leurs processus et réduire leur production de déchets à la source.

Il faudrait aussi obliger les entreprises à commercialiser systématiquement leurs produits dans des emballages réutilisables, et à organiser un système de consigne pour éviter tout packaging à usage unique. Lorsque le réutilisable n'est pas envisageable pour une bonne raison, ils ne devraient employer que des matériaux et des designs effectivement recyclables en pratique. Dans la mesure du possible, les emballages devraient être standardisés par types de produits afin de faciliter la réutilisation et le recyclage. Les problèmes de marketing devraient toujours passer après la protection de l'environnement!

Les entreprises doivent également cesser de tromper leurs clients avec des utilisations fallacieuses du mot « recyclable » : lorsque pour un produit ou matériau donné il n'existe pas de filière de recyclage réellement opérationnelle dans le pays, nous ne devrions pas sérieusement le considérer comme « recyclable » car il aboutit toujours dans une décharge ou un incinérateur ! Une information transparente et honnête est primordiale pour que les consommateurs puissent adopter des pratiques plus soutenables...

Capture d’écran 2021-05-10 à 14.51.31.pn

Infographie issue de "The Story of Stuff"

TOUTES CES CONSIDÉRATIONS EN TÊTE, IL EST ÉGALEMENT IMPORTANT POUR CHAQUE CITOYEN DE SE MONTRER RESPONSABLE ET DE PRENDRE DE BONNES HABITUDES. LE MEILLEUR TYPE DE DÉCHETS EST CELUI QUI N'EXISTE PAS ! EN D'AUTRES TERMES, LE MIEUX EST DE SUIVRE LA RÈGLE D'OR DES "3R" : RÉDUIRE, RÉUTILISER, RECYCLER.

1. RÉDUIRE : Tout d'abord, essayez de réduire la quantité de déchets que vous produisez en réduisant votre consommation de produits et emballages générateurs de déchets. Cela nécessite de rejeter les objets qui ne sont pas vraiment nécessaires et d'acheter uniquement des produits compatibles avec des modes de vie soutenables et respectueux de normes environnementales et éthiques.

2. RÉUTILISER : La deuxième étape consiste à vous assurer que les produits que vous acquérez, ainsi que leur emballage, sont réutilisables. Vous devez remplacer par des objets réutilisables les objets jetables à usage unique tels que les sacs en plastique, les bouteilles ou les gobelets. Vous pourriez également essayer de réemployer et de réparer les objets cassés au lieu de les jeter et de les remplacer par de nouveaux.

3. RECYCLER : Enfin, si les deux premières étapes ne sont vraiment pas possibles et qu'il faut réellement se débarrasser d'un objet, la troisième étape de la règle des 3R consiste à s'assurer qu'il trouve bien le chemin des processus de recyclage (plutôt que d'être jeté à la décharge comme un déchet ultime). En d'autres termes, il faut trier vos déchets. (Composter les déchets organiques ou les donner comme nourriture pour les animaux est également un bon moyen de recycler.)

SI VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS SUR LES LIMITES DU RECYCLAGE ET LE VÉRITABLE CHEMIN VERS LE ZÉRO DÉCHET, VOUS POUVEZ CONSULTER LE RAPPORT DE SYNTHÈSE QUE NOUS AVONS RÉDIGÉ À CE SUJET (DISPONIBLE UNIQUEMENT EN ANGLAIS).

MAINTENANT, VENONS EN À LA QUESTION DU TRI

SI VOUS VOULEZ QUE VOS DÉCHETS SOIENT RECYCLÉS, VOUS DEVEZ ÉVIDEMMENT LES TRIER. ET SI VOUS SOUHAITEZ TRIER EFFICACEMENT, MIEUX VAUT SAVOIR QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT VOS DÉCHETS.

Selon les études que nous avons conduites à Khishig-Undur, les déchets ménagers de notre soum sont principalement constitués de cendres, de verre, de plastique, de nourriture et… de couches pour bébés ! 

 

Ensemble, ces cinq types de déchets représentent près de 90% de nos ordures ménagères.

 

Les autres types de déchets, que l'on trouve en plus petite quantité, incluent principalement le papier, le tissu, le métal, les briques Tetra Pack, les déchets électroniques et les piles.

 

Dans l'ensemble, un foyer moyen de Khishig-Undur produit 5,8 kg de déchets par semaine. Cela signifie qu'une famille produit en moyenne plus de 300 kg de déchets par an !

POUR QUE LE RECYCLAGE SOIT EFFECTIVEMENT POSSIBLE, LE TRI DES DÉCHETS DOIT ÊTRE EFFECTUÉ EN RESPECTANT CERTAINES RÈGLES SIMPLES MAIS IMPORTANTES.

Si différents types de déchets sont mélangés, il devient ensuite très difficile de les séparer et de les recycler, surtout s'ils sont souillés par des substances sales ou dangereuses. C'est pourquoi il est particulièrement important de trier chaque type de matériau à la source, avant même qu'il ne devienne « déchet ».

Le tri est en fait extrêmement simple ! Il suffit d'adapter légèrement nos habitudes en utilisant plusieurs poubelles ou sacs au lieu d'un. Les jours peuvent être déstabilisants, mais vous verrez qu'une fois que vous aurez commencé, cela devient un jeu intéressant et stimulant !

Nous avons conçu les règles qui suivent spécifiquement pour le soum de Khishig-Undur, conformément à notre propre système de gestion des déchets. Mais vous pouvez facilement les adapter à vos besoins où que vous viviez !

Capture d’écran 2021-05-11 à 14.00.52.pn

NOUS DIVISONS NOS DÉCHETS MÉNAGERS EN QUATRE CATÉGORIES, QUI SERONT TRAITÉES SÉPARÉMENT :

Les déchets recyclables vont dans un bac dédié : verre, plastiques, papier, tissu, métal, piles, etc.

Les déchets organiques, en général des restes de nourriture,  sont divisés en deux seaux (végétal et animal), soit pour être compostés, soit pour être donnés à manger aux animaux (chiens ou bétail). 

Les cendres vont dans un container en métal, non seulement pour des raisons de sécurité, mais aussi parce qu'on peut les valoriser (notamment dans l'agriculture).

Les déchets ultimes non valorisables vont dans un poubelle à part. Si l'on se débrouille bien, il n'y reste pas grand chose...

La vidéo ci-dessous (en mongol) illustre la manière dont nous trions nos déchets à la maison.

Fleche.png

Ce printemps, nous allons construire une plateforme de gestion des déchets où les habitants, les entreprises et les institutions publiques de Khishig-Undur apporteront leurs déchets triés. Nous recyclerons localement tout ce qui peut l'être et vendrons une autre partie à des recycleurs industriels de la capitale. Quant aux déchets ultimes qui resteront, nous conduirons des campagnes de plaidoyer pour que les industries et les citoyens adaptent leurs pratiques afin que nous puissions progressivement les faire disparaître !

DE CETTE MANIÈRE, NOUS TENDRONS À DEVENIR LE PREMIER SOUM ZÉRO-DÉCHETS DE MONGOLIE ET METTRONS EN ŒUVRE UN SYSTÈME QUI S'APPROCHERA AUTANT QUE POSSIBLE D'UNE VÉRITABLE ÉCONOMIE CIRCULAIRE.

Capture d’écran 2021-05-11 à 18.51.53.pn

Infographie issue de "The Story of Plastic"